26 février 2010

Ce matin, petit voyage dans les instruments de musique et leurs fonctions….un tout petit musée, avec un gardien qui fait une visite guidée….

évidemment, à ethnies différentes règles différentes….

d’abord, trois niveaux de communications possibles : à l’intérieur d’un village, entre villages, avec l’au-delà. Pour chaque niveau, des instruments différents.

d’abord, les instruments pour le déroulement de la vie tout court : ensembles de balafons et de tambours pour rythmer naissances, initiations, mariages, funérailles. Selon les cas, ce seront les mêmes instruments qui serviront pour tous types de cérémonies, ou un ensemble d’instrument pour un type de cérémonie (les balafons pour les naissances ne sont pas ceux des funérailles). Pour construire un instrument, on consulte les esprits qui indiquent comment construire l’instrument (peau de chèvre, de biche, d’âne ? quel sorte de bois ? ), quels sacrifices réaliser, et l’usage de l’instrument.

Il y a aussi des instruments pour les bonnes récoltes, pour la fertilité des femmes, pour une chasse réussie. Et bien sur, pour s’attirer les faveurs des esprits.

islam et animisme ont l’air bien souvent de cohabiter : pour témoin, une tunique de chasseur recouverte de petits sacs en cuir assurant la protection en brousse : les sacs peuvent contenir des amulettes (parties d’animaux; ça se trouve facilement en ville; il y a des étals peins de crânes, de hérissons et de caméléons séchés, de fourrures diverses), ou des versets du coran …

Pour les rois (décès, intronisation d’un nouveau roi), ce sont des instruments spécifiques.

Et des instruments pour informer d’attaques et appeler à l’aide ….

donc on frappe (balafons, tambours), on frotte (instruments à corde et à archet, chez les peuls par exemple), on souffle (sifflets, cornes…), on pince (n’gonis des griots).

Demain, je suis invitée à un baptême (je n’ai pas bien compris à quoi ça correspond : c’est dans une famille musulmane, c’est pour un enfant, mais ce n’est pas la circoncision…).

Et cet après-midi, au programme, travailler sur les sculptures déjà fondues….