Cimetière à Jonava, Lituanie

 

Des Christ minuscules sur leurs croix de bois ou de métal, pas de pierre tombale mais des tombes végétalisées ou sobres comme des jardins japonais…

Dans ce cimetière, il n’y a que des croix catholiques, dans d’autres que je ne verrai que de loin, il y des croix catholiques et des croix russes orthodoxes à l’ombre des arbres et des fleurs.

Quelques photos du cimetière de Jonava, Lituanie, en juillet 2017

 

foot à Bobo

 

longtemps après… je retravaille les photos argentiques prises à Bobo, et je retrouve celle sur le foot. une petite sélection :

Saint Amand

Une courte étape à Saint-Amand, et voici une publicité sur un mur, à laquelle je ne résiste pas. Et en prime, un oeil de boeuf !

 

 

 

 

la friche

 

Je cherche une boutique que je trouve, mais fermée. Elle m’a valu de passer sur un auto-pont, qui surplombe une friche. En tournicotant un peu, je trouve l’entrée – bien peu protégée. Herbes folles, ciel de plomb et lumières changeantes… quelques images ….

 

ne pas se lasser d’admirer

 

Une petite promenade, et me voilà à genoux devant un pissenlit.

Certes le mot ‘pissenlit’ ne force pas l’admiration… Mais est-ce à cause du souvenir de l’image sur la couverture du dictionnaire rouge qui a accompagné mon passage au collège ‘Je sème à tous vents’ ? de ce qu’il symbolise, le partage de la connaissance  ? parce qu’il est si commun ? que sa structure est si délicate ? un peu tout cela certainement, et il faut bien entretenir ses sources d’émerveillement …

Le voici en majesté de près, de loin, et une cicadelle (pas tout à fait sure quand même) qui passait par là met un brin de peps dans cette sélection.

 

le cimetière de Belleville

cédé une fois de plus au charme d’un cimetière Parisien : celui de Belleville.

la lumière du matin, très vive, sculptait déjà les ombres.

j’ai cédé au charme de quelques pierres tombale, d’un banc entouré d’herbes séchées qui luisaient au soleil, à celui des fleurs de faïence ébréchées…

 

 

deux fenêtres à la Charité Sur Loire

 

A l’occasion du festival des mots, balade dans la ville – un peu -tôt le matin. je reviens avec une moisson d’images, voici la sélection : deux fenêtres, et un peu de mousses.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

portraits de ce jour

le Caribou bleu

 

non, je ne suis pas un restaurant branché ….

je suis un animal de notre temps, en chêne de la forêt de Tronçais transformé un temps en pièce de charpente. j’ai fait de belles rencontres : une lamelle qui permet de récupérer de la résine et je m’en suis fait une queue. j’ai été séduit par des feuilles de chêne d’Amérique et je m’en suis fait des bois. Une perle bleue qui visitait le monde a accepté de tenir les bois-feuilles sur ma tête. Sur un marché, j’ai trouvé un collier : une perle m’a fait un oeil. Puis j’ai rencontré une esthéticienne et nous avons discuté couleurs. Elle m’a fait une mise en beauté.

 

le portrait à la craie

IMG_6793-v2

un portrait à la craie sur un panneau de bois posé là le temps de travaux.

Paris 15