le vide grenier, avenue de Flandres

 

Pâques presque, au ciel gris et blanc.

Un vide grenier parisien : des stands de gens qui vident effectivement leur grenier – ou à tout le moins leurs placards – , et les professionnels : les stands de masques africains, les stands de chaussures, ceux de meubles des années 50, qui n’ont pas encore les honneurs les boutiques spécialisées, les draps trop lourds et les dentelles grises. des merguez, des pralines, des churros aussi.

L’envie de prendre des photos viendra de la table qui reflète l’arbre. Puis l’appareil photo traîne à la surface des étals, sous l’oeil parfois suspicieux de ceux qui le tiennent.