des ceintures

dans un vide grenier, des cravates me font de l’oeil : les couleurs sont magnifiques, leur texture onctueuse…

une fois serrées dans mon bagage : qu’en faire ?

ce sera des ceintures; souvent en duo pour des jeux de contrastes de motifs, de couleurs, de textures…. à chaque cravate son modèle !

 

celles-ci ne sont plus disponibles, mais il y en a d’autres !

vous pouvez en trouver à la boutique ‘Flo de Paris’ , 6 rue Monsieur le Prince à Paris 6 (métro Odéon)

 

jeux de cosses

 

Au bois de Vincennes, à mes pieds, des cosses d’acacia jonchent le sol : mettre en valeur leurs beautés, leurs formes et leurs détails,
et jouer.
Associées à un contraire possible – dense, solide, manu-facturé -, des boules en bronze,
les cosses peuvent prendre différentes poses.
Lesquelles choisirez vous pour elles ?

 

Abstraits Urbains

Quand je me promène dans un environnement urbain, ce que je vois d’abord, ce sont des lignes, des textures, des volumes. Comme des tableaux d’art abstrait. Ces photos ont été prises à Paris, Montreuil, les Sables d’Olonne, Budapest, Newcastle upon Tyne, Guarda, Hong Kong….

 

Poreuse

Poreuse. Voilà, j’ai trouvé le mot juste : aujourd’hui je suis poreuse. Tout pénètre en moi, tout suinte de moi. Tout pénètre en moi, est modifié, transformé, digéré, et le trop plein suinte à l’extérieur. Aujourd’hui, c’est  la douleur. Les pleurs. La sueur. La peur.

Aujourd’hui, je suis aussi comme une chambre d’écho. Je m’appelle, et j’entends mon nom résonner dans mes os, ma peau, rebondir de part et d’autre de mon crâne, jusque sous les ongles de mes orteils. Et comment je m’appelle aujourd’hui ? Ma Belle, ma Tendre … Mon Enfant.. et ces mots, ces sons, ces sens, laissent des sillons lents, colorés, irisés, resplendissants dans mon corps. Tiens, je pourrais m’appeler mon Arc-En-Ciel aujourd’hui….Le soleil mêlé aux larmes….. et c’est l’alliance du soleil et des larmes qui font jaillir la protection de l’Arc,  le spectre des Couleurs….rouge, orange, jaune, vert, bleu, violet, indigo (ou bien c’est dans l’autre sens : indigo, violet ?)… ça c’est l’ordre dans le ciel de dehors…. Mais dans mon ciel à moi ? je commence par l’orange. Et même, j’ajoute une couleur : Or. Et une autre : Bronze. Encore une autre: bleu nuit. Entre chien et loup. Charbon. Mat.

Les calebasses

Pour moi une calebasse, c’est :
  • Un produit de la nature qui a déjà été travaillé par une personne que je ne connais pas, qui a pris soin de la sécher, de la creuser, et qui y a imprimé une première marque de sa personnalité : il n’y a qu’à regarder les différentes traces à l’intérieur des calebasses, différentes les unes des autres ; comme un relais dans une chaîne …..de quelle suite de la chaîne serai-je à mon tour le maillon ?
  • Un objet unique (chaque calebasse a sa forme, sa couleur, ses irrégularités, son épaisseur…), et non reproductible,
  • Un objet détourné (les calebasses sont en général des objets utilitaires ou utiles en Afrique : gourdes, boîtes, récipients, base pour instruments de musique…)
  • Un objet dont la rotondité permet de multiples évocations : une cellule, unité élémentaire du vivant, un masque, un ventre de femme enceinte, une planète (la notre ou une autre), un globe oculaire….pour vous peut-être encore d’autres ‘choses’…
  • Un objet qui n’appartient pas à une catégorie bien définie, à cheval entre la toile et la sculpture – ,
  • Enfin, un objet vit (la couleur change avec le temps) ;
Libre à vous de compléter la liste !