Longtemps après, les photos…

Bonjour Chacune, Chacun,

les photos argentiques enfin développées, en voici une sélection…

détestateurs de photos flous, passez votre chemin !

Appareil : Holga pinhole

quelques impressions saisies au Laos

Apres Luang Prabang, migration vers le nord que j’ai deja evoquee. C’est le debut des fetes du nouvel an (celebrant la mort de Bouddha), et malgre tout, dans ce village de Nung Khiaw, ca s’entend un peu : il y a quelques sonos le soir. Mais a 22h00, tout s’arrete, on retrouve le bruit des insectes. Le lendemain matin tot, une rumeur me reveille : il y a des courses de bateaux sur la Nam Ou, et les rameurs se donnent le rythme avec la voix. Tous les villages alentour participent, les spectateurs regardent du haut du pont.

Depart pour un village a une heure de bateau en amont, Mung Neuia (a peu pres pour l’orthographe). Il n’y a presque que des europeens dans le bateau, beaucoup de jeunes couples. Des guesthouse au bord du Mekong, quelques restaurants. Electricite de 19h00 a 22h00, par generateur. Le vrai village est apres, quelques centaines de metres plus loin. La, pas d’electricite, ni d’eau courante. Et toujours, vaches, cochons, buffles, poules, canards…Devant une maison, un jeune homme scie du bois avec une longue scie qui a un manche de chaque cote (le nom ne me revient pas la tout de suite). Un bambin de deux ans est de l’autre cote de la scie, prend son role tres au serieux.

Nous partons une journee en randonnee avec un guide Lao qui parle un peu anglais. Il s’appelle Khao, a 24 ans, vient de se marier. Lors d’un trek, il a rencontre une jeune fille dans un village assez recule (12 heures de marche de Neung Khiaw). L’a demandee en mariage le lendemain matin. A appris quelques jours plus tard qu’elle etait promise a un autre, a couru les km en 5h00 pour sauver son amour pour elle. Les voici ainsi maries depuis quelques jours (ce qui explique probablement son etat somnolent, parce qu’en plus, il a participe a la course de bateaux !). Elle est d’un autre groupe – elle est Aka -, mais de tels mariages semblent frequents. Pour la ceremonie familiale, Khao a achete un buffle – 5 millions de Khips, soit environ 500 euros.

Khoa a ete moine un mois, a l’age de14 ans. Il se souvient surtout qu’il a eu tres faim.

Balades dans les champs, arret dans un village Mhong pour dejeuner. Je sors mon appareil enregistreur pour le projet du dico mono-mot, ce qui vous permettra d’ecouter un chant Mhong sur les papillons la prochaine fois que je dispose d’un ordinateur avec un cle USB.

Dans les villages que nous traversons Khao nous donne un compte tres exact de la population, comptee a la fois en nombre d’habitants et de foyers.

Tres difficile d’obtenir un passeport de la part del’etat Lao : il faut l’accord du Maire, du chef de district, du chef de region, et un accord gouvernemental. En outre, Vientiane est le seul endroit ou les passeports sont fabriques. Un autre homme me dit qu’une partie de sa famille est dans le sud de la France : pendant la guerre du Vietnam – qui a aussi ravage le Laos -, ils etaient du cote des americains. Ont du fuir lors de la prise de pouvoir par les communistes. N’ont pas revu leur famille depuis.

Les belles vanneries sont de plus en plus remplacees par des imitations en plastique.

Che Guevara a l’air populaire par ici aussi.

Et puis depuis tout a l’heure, ce que j’ecris disparait tout le temps, je ne sais pas pourquoi. je dois recommencer trois fois, ca me lasse, je vous laisse ici.

Amities,

au Laos

Bonjour Chacune, Chacun,

je crois que c’est a l’arrivee a Luang Prabang….

C’est certes une ville pleine de charme, mais tout le centre est truste de guest house et restaurants divers happy hour pizza etc…Mais en cherchant, on peut trouver des quartiers plus residentiels. Le matin tot je vais faire un tour : de toute facon, l’hotel n’est pas dans le centre. Ambiance oiseaux et grillons.

les flics : operent en mobylette, par 8 (2 par mobylette). Des le matin, ecument la ville a la recherche des camions mal gares, le soir a le recherche des conducteurs de mobylette sans casque.

Des moines partout, qui jardinent aussi – il y a de la culture de decrue le long du Mekong, et le soir on peut voir le safran des robes qui se detache sur le vert des legumes.

Dans beaucoup de pays de notre planete : service militaire obligatoire. Ici, pour les hommes, c’est quelques annees sour la robe de moine bienvenue.  Certains sont tres jeunes. Toujours sur le bord du mekong, fin de journee : les jeunes gens jouent, se baignent en compagnie des moines qui ont tombe une partie de la robe.

Des offandes de riz et de feurs partout, aux esprits locaux qui cohabitent tres bien avec les bouddhas d’ici. Dans les temples evidemment, mais aussi sur une pierre, a l’avant d’un bateau : quelques boulettes de riz gluant.

Une petite croisirere sur le Mekong : surprise, peu de tout : trafic de bateaux, oiseaux, pecheurs….

Voila, ca suffit pour aujourd’hui. Simplement, nous avons laisse Luang Prabang ce matin, sommes dansun petit village a 4 heures de route. 4 heures dans un vehicule qui n’a pas d’equivalent en francais, et dont je me garderai bien de vous donner le nom lao. Bref, a 15 + tout ceux qui montent en cours de route dans une sorte de grand pick up couvert. Le chauffeur livre  des paquets aussi : pause a l’entree du village, coup de fil sur le portable, quelqu’un arrive, le paquet est remis, on repart !

Amities

Un départ, encore…

Bonjour Chacune, Chacun,

d’abord, merci pour vos retours, reactions…

journee de vrai touriste aujoud’hui : visite du musee des minorites du Yunnan – un festival de parures, de broderies, d’objets usuels, de masques…puis, continuation dans un parc au bord du grand lac qui est au sud de Kunming. Balade le long de la rive, avec les amoureux qui cherchent un coin tranquille, les familles qui pique niquent.

Demain, normalement, depart en fin de journee pour le Laos. un jour de bus nous attend – bus couchettes normalement. Demain matin, ce sera la quete de l’obtention du sesame, le visa prealable a l’achat du billet de bus. Pas de nouvelles donc pour les deux prochains jours !

Amities