Les sculptures

Plaisir d’enfance retrouvé du modelage…plaisir à réaliser un objet….plaisir à travailler en équipe – et quelle équipe, Noufou Sissao en France et au Burkina Faso, Rodrigue, Baba et Mosé au Burkina Faso – (je n’ai ni la compétence, ni l’équipement pour réaliser seule des sculptures en bronze)…

Les calebasses

Pour moi une calebasse, c’est :
  • Un produit de la nature qui a déjà été travaillé par une personne que je ne connais pas, qui a pris soin de la sécher, de la creuser, et qui y a imprimé une première marque de sa personnalité : il n’y a qu’à regarder les différentes traces à l’intérieur des calebasses, différentes les unes des autres ; comme un relais dans une chaîne …..de quelle suite de la chaîne serai-je à mon tour le maillon ?
  • Un objet unique (chaque calebasse a sa forme, sa couleur, ses irrégularités, son épaisseur…), et non reproductible,
  • Un objet détourné (les calebasses sont en général des objets utilitaires ou utiles en Afrique : gourdes, boîtes, récipients, base pour instruments de musique…)
  • Un objet dont la rotondité permet de multiples évocations : une cellule, unité élémentaire du vivant, un masque, un ventre de femme enceinte, une planète (la notre ou une autre), un globe oculaire….pour vous peut-être encore d’autres ‘choses’…
  • Un objet qui n’appartient pas à une catégorie bien définie, à cheval entre la toile et la sculpture – ,
  • Enfin, un objet vit (la couleur change avec le temps) ;
Libre à vous de compléter la liste !